Différence entre le capital garanti et le capital projeté


Deux notions à clarifier lors de la souscription d'une police de 3ème pilier

Les polices d'assurance-vie ou les 3èmes piliers, qu'ils soient 3A ou 3B (régimes de retraite liés ou libres) ont deux objectifs : la prévoyance vieillesse et la sécurité familiale en cas de décès ou d'invalidité de l'assuré. Ce type d'instrument est donc idéal pour atteindre des objectifs d'épargne à moyen et long terme. Selon le type de produit choisi par le client, l'offre d'assurance comprend un capital garanti et un capital prévisionnel au terme du contrat. Le capital garanti est le montant que l'assuré, en cas de vie et après paiement de toutes les primes convenues, recevra à l'expiration du contrat, en fonction de l'evolution des marchés financiers pendant la durée du contrat. En général, le capital garanti est équivalent à la somme des primes d'épargne, plus les intérêts prévus dans le tarif. Le capital projeté, quant à lui, est la somme du capital garanti et des bénéfices supplémentaires que la compagnie d'assurance est en mesure d'obtenir en investissant son capital. Ce bénéfice supplémentaire est appelé participation aux excédents. Comme elles ne peuvent être garanties, les participations aux excédents ne sont pas indiquées sur le contrat d'assurance, bien que, selon le type de produit, le client soit informé chaque année par la compagnie du montant de la participation aux excédents qui lui est attribué. Ces dernières années, le marché de l'assurance s'est orienté de plus en plus vers des produits liés à des fonds de placement ou à des participations à des indices. Nous souhaitons donc attirer votre attention sur l'importance de choisir une entreprise qui, en termes de gestion des risques, se rapproche le plus de votre profil d'investisseur. Pour plus d'informations, veuillez nous contacter en cliquant ici.