Le 3ème pilier, ça vaut vraiment le coup ?


Bien sûr, mais pourquoi ?

C'est une question que beaucoup de gens se posent, et nous allons essayer d'y répondre.
Tout d'abord, il convient de clarifier la question "A quoi sert le 3ème pilier ?".
Eh bien, le 3ème pilier sert à combler la lacune laissée par les 1er et 2ème piliers en matière de prévoyance. N'oubliez pas que le système de prévoyance suisse a été conçu pour permettre d'atteindre la retraite avec environ 60% de notre dernier revenu (en supposant qu'il n'y ait pas de manque de cotisations). Afin d'encourager la prévoyance, l'État nous permet de déduire de nos impôts jusqu'à 6 826 CHF/an de revenus.
Pour rendre les choses plus claires, nous pouvons dire que si nous versons le montant maximum dans un 3ème pilier, nous paierons environ 1'500 CHF / 1'800 CHF d'impôts en moins par an (selon votre revenu, votre domicile, etc.). Cela signifie que, même juste d'un point de vue fiscal, le 3ème pilier offre un avantage considérable.
À ce stade, vous vous demandez peut-être : "Dois-je vraiment souscrire un 3ème pilier à travers une assurance ? Ou je peux le faire à la banque ?" Disons que l'assurance, contrairement au compte bancaire, est l'outil qui nous permet d'atteindre l'objectif QUOI QU'IL ARRIVE, car elle nous offre un peu plus de garanties que la banque.
Par exemple :
Si j'étais victime d'une invalidité causéé par una maladie ou par une blessure? L'assurance prendra en charge les primes à payer JUSQU'À LA RETRAITE, ce qui vous permettra d'arriver à la retraite avec tout le capital que vous aviez prévu d'avoir.
Un décès survient-il ? La compagnie d'assurance verse immédiatement une somme forfaitaire aux héritiers.
Il faut aussi dire que les produits d'assurance ont aussi une certaine flexibilité, par exemple :
Ils vous permettent d'augmenter ou de diminuer la prime.
Certains produits prévoient la possibilité de faire des pauses dans le paiement de la prime (par exemple, pour une grossesse ou si je perds mon emploi, etc.)
Et en plus...
Il s'agit d'un instrument de crédit.
La somme forfaitaire payable au décès n'est pas incluse dans la succession.
En conclusion, le 3ème pilier est-il utile ? Sans aucun doute!, et il est essentiel de le souscrire en temps utile afin de vous protéger et de protéger ceux qui dépendent de vous financièrement.
Pour savoir quel 3ème pilier est le mieux adapté à votre situation, n'hésitez pas à nous contacter en cliquant ici.